Autre

Nouveau Sherry Bar à Washington D.C.


L'équipe mari et femme Derek Brown et Chantal Tseng ont ouvert un nouveau bar à sherry et jambon de D.C. appelé Mockingbird Hill.

Le menu comprend 54 sortes différentes de xérès, quatre types de jambon cru et une variété d'autres collations et cocktails.

D.C. abrite désormais le tout premier bar à sherry et jambon, Colline des oiseaux moqueurs.

Mockingbird Hill, qui a ouvert ses portes le 7 juine, est le projet du célèbre barman Derek Brown et de son épouse Chantal Tseng, qui sont de grands partisans du sherry, et espèrent qu'à travers leur nouveau bar, ils pourront répandre l'amour pour cette boisson quelque peu controversée.

« Nous sommes confrontés à deux barrières. Brown a dit au Washington Post. "Il y a la perception que c'est doux, quand 90 pour cent du sherry est sec. Deuxièmement, l'idée que c'est quelque chose que votre grand-mère a bu. Ils buvaient du sherry à la crème ou du sherry doux. C'est totalement différent.

Avec un total de 54 sortes de sherry au menu, ainsi qu'un menu plus petit de collations, dont quatre types de jambon cru. Brown et Tseng espèrent créer une ambiance similaire à celle qu'ils ont ressentie dans les bars en Espagne.

En plus de servir du sherry et du jambon, Brown enseignera également des cours gratuits sur chaque article les mardis et mercredis soirs respectivement.

Mockingbird Hill n'est pas le premier bar du pays à promouvoir le sherry au menu, mais Brown et Tseng seront ceux qui exposeront les habitants de DC à la complexité et au caractère unique de cette boisson, qui, selon Brown, "est comme un cocktail sur sa propre."


Les meilleurs bars de D.C. selon les barmans de D.C.

Suggestions de points d'eau de certains des principaux barmans du district.

Ambiance chaleureuse, personnel sympathique et compétent et carte de cocktails solide, ces trois critères importants constituent la meilleure formule pour le meilleur bar. Et avec le nombre d'amateurs de cocktails et de points d'eau en constante augmentation, il est facile d'atterrir dans une tanière sombre qui peut manquer la cible.

Ici, nous avons puisé dans certains des déménageurs et des shakers de la ville dans le monde des boissons pour savoir où ils se retrouvent après un quart de travail. Voici où aller pour votre prochaine soirée :

"La plupart des endroits que je fréquente sont les endroits nocturnes", explique Mollie Bensen, codirectrice des boissons à ANXO Cidery & Pintxos Bar. «Mes collègues et moi nous dirigeons souvent vers Truxton Inn, en face d'ANXO au 3e et en Floride, où je prends généralement un Adonis—Oloroso Sherry, du vermouth doux et des amers à l'orange. C'est un cocktail classique et pas trop arrosé, ce qui est parfait après un long quart de travail. Au Truxton Inn, la carte des boissons est divisée en deux sections : Recommandations et Suggestions. La liste des suggestions comprend des cocktails de divers bars à travers le pays, comme le No Say, avec Ilegal Mezcal, Aperol, Mahina Coco Liqueur, sirop de citronnelle, citron vert et ananas de Pam Wiznitzer chez Seamstress à New York.

"Un autre favori est The Gibson on 14th and U, où les barmans sont exceptionnellement qualifiés et créatifs", poursuit Bensen. « Souvent, je donne quelques descripteurs de ce que je recherche dans un verre à ce moment-là et ils trouveront quelque chose à la volée. »

Adam Bernbach, directeur de bar pour 2 Birds 1 Stone, doi moi, Estadio et Proof, donne son approbation à Maxwell Park dans le quartier Shaw de DC. «Le propriétaire Brent Kroll est un brillant sommelier dans la ville depuis des années et la liste le reflète définitivement», dit-il à propos du nouveau bar à vin. Maxwell Park se vante d'être «dévoué au buveur aventureux», offrant une rotation cohérente de vins, de plats, de chefs invités et de sommeliers invités.

Également sur la liste de Bernbach : Garden District, Tad Curtz et le café en plein air d'inspiration bavaroise de David Rosner. "Mon hamburger préféré à D.C.", ajoute Bernbach, "mais aussi probablement 40% de mon alimentation en général."

« Mon bar préféré en ce moment ne se considère même pas comme un bar en premier lieu », déclare Benny Hurwitz, chef barman de Jack Rose Dining Saloon et Dram & Grain. «Cela s'appelle Suns Cinema à Mount Pleasant – c'est en fait une salle de cinéma thématique où les films et les cocktails en vedette tournent autour d'un thème chaque mois. Suns a un petit bar à l'arrière du théâtre qui est ouvert aux visiteurs avant et après les projections de films payants. Bernbach donne également un coup de pouce à Suns: "C'est un endroit idéal pour prendre une bière, un whisky ou une canette de saké!"

Greg Engert, directeur de la bière du Neighborhood Restaurant Group et partenaire du DC Beer Haven ChurchKey aime donner un coup de pied à la vieille école au Tune Inn à Capitol Hill. « À peu près tous les horizons se mêlent dans ce bar de plongée classique », explique Engert. « Il n'y a pas de prétention et les conversations aléatoires – avec des habitués comme des débutants – se multiplient. Il est petit, souvent bondé, ouvre à 8h et ne propose pas de carte de cocktails. C'est aussi très amusant. Je bois des pintes de Guinness ici. Et des photos de Powers.

Également sur la liste d'Engert se trouve le Service Bar sur U Street. «Ce joyau caché et original présente des cocktails abordables et de classe mondiale, préparés rapidement et avec passion par une équipe de barmans renommés de D.C.», explique Engert. “Il y a du poulet frit vraiment savoureux pour accompagner les cocktails, et l'un des bars privés les plus singuliers de la ville, The Snug.” La prochaine fois que vous serez au Service Bar, faites comme Engert : « Je me remets entre les mains du personnel et je bois tout ce qu'ils sont en train de creuser. Et aucune visite n'est complète sans partager un grand bol de boisson tiki avec des amis.

Enfin, les amateurs de bière se réjouissent - Engert vous soutient. « The Public Option est la brasserie la plus petite et probablement la plus cool de la ville », ajoute-t-il. «Ils brassent des styles classiques et émouvants en petites quantités et les vendent exclusivement au pub du bar. C'est le bar du quartier par excellence, ouvert seulement quelques jours par semaine, mais toujours plein. Les brasseurs servent généralement les bières eux-mêmes, ce qui est un plus. »

Curieux de savoir quoi commander ? « Tout ce qui est sombre, torréfié et malté, en particulier le délicieux Chuck Brown. »


Meilleurs pianos-bars à Washington, D.C.

Fatigué de la scène de boîte de nuit trop bruyante et trop encombrée? Faites une pause loin des déménageurs et des shakers et dirigez-vous vers l'un de ces meilleurs pianos-bars de la région de DC. Non seulement vous apprécierez les sons doux d'un pianiste local, mais vous dégusterez également de délicieux plats et boissons.

Banana Café et Piano Bar
500 8th St. S.E.
Washington, DC 20003
(202) 543-5906
www.bananacafedc.com

Quelle meilleure façon de profiter de quelqu'un qui chatouille l'ivoire que dans un restaurant et bar Tex Mex ? Le Banana Cafe and Piano Bar propose un restaurant amusant et festif avec une variété de divertissements pour inciter les clients à revenir. Profitez des boissons spéciales du jour, notamment 1 $ de réduction sur les boissons ferroviaires et la bière en bouteille ou 2 $ de réduction sur tout vin ou cocktail, ainsi que de délicieux plats principaux, notamment des plantains farcis et des carnitas cubanas. De la musique de piano en direct est proposée du mardi au samedi soir avec un karaoké le lundi et le dimanche soir.

Plume au Jefferson
1200 16th St. N.W.
Washington, DC 20036
(202) 448-2300
www.jeffersondc.com

Pour une expérience de piano-bar un peu plus douce, dirigez-vous vers le Quill at the Jefferson où vous trouverez l'un des plus grands pianistes de la région de DC. Écoutez Peter Robinson interpréter des tubes bien connus ainsi que quelques-unes de ses propres créations. Un salon et un bar à cocktails haut de gamme, le Quill at the Jefferson propose une variété de créations de cocktails classiques et originales, dont beaucoup contiennent des ingrédients faits maison. Dégustez des cocktails exclusifs, comme le Hill Bee qui comprend du gin, du jus de citron et du miel infusé à la lavande. Ou essayez un cocktail de saison rafraîchissant. La musique de piano est présentée du mardi au samedi soir.

Le club de Bombay
815 Connecticut Ave. N.W.
Washington, DC 20006
(202) 659-3727
www.bombayclubdc.com

Rappelant les anciens clubs de l'Inde, le Bombay Club mélange à parts égales décor classique et cuisine exotique avec les sons doux de la musique de piano. Dégustez des plats indiens traditionnels, tels que le poulet tikka makhni ou le curry de crevettes à la moutarde. Le Bombay Club propose également un menu complet pour le déjeuner et des spécialités de desserts, notamment du pudding au caramel au chocolat et du kulfi aux framboises, une crème glacée indienne. Profitez de votre délicieux repas tout en savourant l'ambiance paisible du piano en direct. Le Bombay Club propose également un brunch buffet et des concerts de piano le dimanche.

Auberge Italienne Pistone&rsquos
6320, boulevard Arlington
Église des chutes, VA 22044
(703) 533-1885
www.pistoneitalianinn.com

Pour la cuisine italienne la plus fraîche de ce côté de la mer Méditerranée, rendez-vous au Pistone&rsquos Italian Inn où vous trouverez une sélection naturellement délicieuse d'entrées axées sur les produits locaux. Commandez les linguines aux moules fraîches ou les rigatoni pescatora. Le Pistone&rsquos Italian Inn propose également des steaks, des fruits de mer, du poulet et du veau. Profitez d'une expérience culinaire décontractée à l'intérieur comme à l'extérieur. Le bar-restaurant à service complet dispose également d'un bar et d'un salon où vous trouverez une variété d'artistes locaux, dont un pianiste en direct, du mardi au dimanche soir.

Bobby McKey&rsquos
172 rue Fleet
Port national, MD 20745
(301) 602-2209
www.bobbymckeys.com

Abritant le seul piano-bar en duel de la région de DC, Bobby McKey&rsquos propose une soirée de divertissement hautement énergique et interactif. Chaque soirée comprend deux à quatre pianistes qui répondent aux demandes du public et font de leur mieux pour que la foule chante toute la nuit. Bobby McKey&rsquos propose une cuisine américaine traditionnelle comprenant des ailes, des hamburgers, des salades et des sandwichs. Commandez des boissons de spécialité, comme le McKey&rsquos Breeze, ou partagez le plaisir avec une commande de la tour de la bière. Diverses marchandises, y compris des colliers lumineux et des bâtons en mousse à DEL, sont également disponibles.


2. Vétiver

Vermouth sec Noilly Prat, liqueur Muyu Vétiver Gris, Campari, mezcal Del Maguey Vida

Tayer ne donne pas de noms à ses cocktails, mais met simplement en évidence l'ingrédient clé dans le but d'améliorer l'accessibilité. Servi dans un élégant verre à pied en gaze et garni d'une garniture de zeste de pamplemousse, le vétiver est fumé et séduisant mais doux sur la palette, complétant parfaitement l'atmosphère du bar de l'arrière-boutique.

« Chaque élément de cette boisson est important », déclare Berg. « Les saveurs sont très familières, mais la façon dont nous obtenons le résultat final ne l’est pas. Je pense que c'est très typique de notre bar. C'est certainement vers l'échelle Negroni mais c'est peut-être un peu plus aromatique. C'est aussi une boisson où le mezcal est là pour le goût plutôt que pour le piquant.


Le meilleur bar à cocktails d'Amérique est maintenant à D.C.


Derek Brown et JP Fetherston au Columbia Room à Blagden Alley. (asicophoto/Joy Asico/Avec l'aimable autorisation de la salle Columbia)

Washingtonians : Si vous voulez découvrir les sommets de la renaissance des cocktails artisanaux, ne cherchez pas plus loin que votre propre arrière-cour. Tous les autres : Vous avez maintenant une autre raison de visiter le District. Lors des Spirited Awards de cette année à Tales of the Cocktail - où les bars, les boissons et les ambassadeurs de la marque sont reconnus par leurs pairs du monde entier - la Columbia Room a remporté le prix du meilleur bar à cocktails américain, un prix qui n'a jamais été remporté par un bar de Washington.

Cette réalisation ne sera pas une énorme surprise pour quiconque est à l'écoute de la scène des cocktails de la ville. Au fil des ans, les bars dirigés par le président de Drink Company Derek Brown, la directrice générale Angie Fetherston et son partenaire JP Fetherston ont contribué à placer Washington sur la carte nationale de la consommation d'alcool. La Columbia Room, en particulier, a été un arriviste intelligent et élégant qui a mordu dans les talons des bars très appréciés dans les grandes villes de cocktails comme New York et San Francisco. Les gagnants précédents incluent Smuggler's Cove, le tiki chéri de San Francisco, le bar clandestin Williams & Graham de Denver et le pub irlandais de New York, le Dead Rabbit.

Washington, dit Brown, « a toujours été un gros petit marché. Nous avons tellement de médias ici, donc la ville attire l'attention, mais à quoi les gens reconnaissent-ils D.C. ? Les gens pensent que c'est un marécage. Elle est reconnue comme capitale de la nation et comme capitale politique. . . mais elle est toujours sous-estimée en tant que capitale culturelle.


Le Punch Garden à la Columbia Room. (Scott Suchman/Avec l'aimable autorisation de The Punch Garden)

Cela a au moins commencé à changer sur le plan alimentaire, Bon Appétit nommant Washington sa ville-restaurant de l'année en 2016, la même année où le vénérable Guide Michelin l'ajoutait à sa liste de villes américaines dignes d'être examinées. Brown voit cette dernière reconnaissance comme une partie heureuse de cette tendance. « Nous sommes fiers avant tout de nos employés. . . mais nous sommes également reconnaissants que notre ville et notre communauté de bars et de restaurants nous aient soutenus tout ce temps », a-t-il déclaré. « Cela appartient vraiment à D.C. »

La Columbia Room originale était, littéralement, une pièce. Il pouvait accueillir 10 personnes à la fois dans un espace boutique intime caché à l'intérieur du bar Passenger, plus punk-rock. Les deux bars (dirigés respectivement par les frères Derek et Tom Brown) ont fermé leurs portes début 2015, lorsque le bâtiment a été converti en raison du développement. Les deux ont ensuite trouvé de nouveaux espaces dans le quartier de Shaw, bien que là où la Columbia Room était autrefois une sorte de garde-robe magique de Narnia à l'intérieur du plus grand bar, les deux sont maintenant à 10 minutes à pied l'un de l'autre.

La Columbia Room a été nominée pérenne pour plusieurs prix nationaux au fil des ans. Avant son déménagement, il avait également fait partie des quatre premiers dans la catégorie du meilleur nouveau bar à cocktails américain aux Spirited Awards.

Son déménagement dans son nouvel espace a plus que quadruplé ses images et lui a permis d'offrir un plus large éventail d'expériences : le Punch Garden extérieur, plus décontracté, permet aux buveurs de chercher une retraite ombragée par la verdure des étés collants du district. Dans la bibliothèque des spiritueux, les clients peuvent essayer des vols de gorgées rares et de qualité de la collection élargie.


Derek Brown, à droite, et son frère Nick à l'original Columbia Room en 2010. (Lavanya Ramanathan/The Washington Post)

Plus loin dans l'espace se trouve la salle de dégustation axée sur les cocktails, qui était la clé du prix de cette année. La salle Columbia a impressionné les juges « en portant une attention particulière aux détails à des hauteurs religieuses dans les trois espaces. . . ” Charlotte Voisey, directrice de la promotion de la marque pour la société de spiritueux William Grant and Sons et l'un des juges, m'a envoyé un e-mail. “Le cadre intime et soigneusement conçu de la salle de dégustation en particulier offre une ambiance particulière pour une expérience de cocktail immaculée.”

« Les yeux boivent d'abord » est une expression souvent appliquée à la garniture créative de cocktails, mais elle s'applique à la salle de dégustation, où la fascination de l'équipe pour l'histoire des cocktails est exposée. La zone derrière le bar - qui dans la plupart des bars est utilisée pour contenir des bouteilles - présente à la place une mosaïque italienne commandée représentant des éléments de l'histoire des cocktails et des spiritueux. Un arbre orné d'agrumes et de fleurs et les noms de plantes botaniques clés poussent sur la crête de la Columbia Room, étendant ses branches vers des personnages versant des boissons, un Blue Blazer flamboyant et un cocktail se cambrant en ruisseaux serpentins dans une pyramide de coupes empilés.

Ce visuel est confirmé par les boissons, qui atteignent leur apogée dans les menus de dégustation de saison que l'équipe du bar élabore avec le chef Johnny Spero, associant cocktails et bouchées de sa cuisine.


Un sirop de 2016 au Columbia Room comprenait du gin, de l'horchata logana et du citron vert makrut. (Dixie D. Vereen/Pour le Washington Post)

Alors que le chef barman Fetherston a partagé quelques recettes pour cette histoire – The Getaway et The Telephone Tag sont deux boissons que les cocktails peuvent reproduire à la maison – il a admis que trouver des recettes «faciles» dans leur catalogue était un défi. La plupart des boissons de la Columbia Room sont des concoctions incontournables, impliquant des potions maison que peu auraient la patience de préparer à la maison. Certains des ingrédients du menu de saison actuel incluent le yuzu et le calamansi (agrumes asiatiques), le feni (un esprit de Goa à base de noix de cajou), l'orgeat de noix de coco et la mélasse de pastèque - des offres peu typiques de votre bar du coin.

Pour mieux comprendre l'approche du bar, prenez un coup de coeur récent, développé pour le menu "Printemps à Paris". La boisson et la bouchée appariée pour le cours « Dans le grand silence » (tiré du nom d'un documentaire sur les moines chartreux qui font la Chartreuse) sont arrivées sur un plateau tapissé d'un motif de feutre vert ressemblant à une vue aérienne des jardins du palais de Versailles. Associée à la bouchée composée de pois de printemps et de jambon de Spero, la boisson combinait la chartreuse herbacée avec de l'orgeat, du xérès et un jus vert fait maison, un élixir vert vif de pois, d'épinards et de persil.

Comme beaucoup de leurs boissons, celle-ci était un processus de collaboration, a déclaré Fetherston. Ils avaient un barman dont le récent voyage en France l'avait laissé "sur une sorte de nuage de Chartreuse", ils avaient les idées de Spéro sur une bouchée qui représenterait le retour du jardin après l'hiver, et toute l'équipe a lancé des idées sur la façon de le présenter visuellement. Le thème saisonnier "ouvrira ce petit monde de ces ingrédients, ces spiritueux qui, selon nous, illustreront cette idée ou cette région", a déclaré Fetherston, "mais ensuite vous devez le faire fonctionner dans le verre".


Le cocktail Getaway voir recette ci-dessous. (Deb Lindsey/Pour le Washington Post)
Le cocktail Telephone Tag voir recette ci-dessous. (Deb Lindsey/Pour le Washington Post)

La boisson qui en a résulté était la Columbia Room de pointe : historiquement informée, complexe, agréable à regarder et, surtout, délicieuse. Cette dernière partie est critique, et c'est là que j'ai vu des barres ambitieuses échouer à l'atterrissage. Thinky n'est pas toujours synonyme de savoureux, mais Fetherston et son équipe réussissent toujours.

La Columbia Room est plus intelligente que votre bar moyen, pour paraphraser Yogi, et ce n'est peut-être pas du goût de tout le monde. Mais quand j'y vais, la partie de moi encline à lever les yeux au ciel en voyant une telle minutie appliquée à un objet aussi éphémère qu'un cocktail est toujours dominée par le plaisir. C'est en partie parce que les boissons sont si bonnes, mais surtout parce que ces boissons réfléchies sont servies par un personnel amical et hospitalier. Si vous êtes prêt à accompagner, même pour quelques heures, l'idée que le cocktail est une forme d'art, alors la Columbia Room est susceptible de vous apporter un bonheur extrême.

Brown est conscient que certaines personnes détesteraient la Columbia Room. Il y a des gens, a-t-il dit, qui ne veulent pas de calamansi dans leurs cocktails ou à boire dans un verre en forme de poisson, « et je respecte cela. Mais toutes ces petites choses, c'est nous, elles font toutes partie de notre personnalité. À la Columbia Room, nous avons pu faire des déclarations définitives sur ce que nous aimons. »

Allan est un Hyattsville, Md., écrivain et éditeur. Suivez-la sur Twitter : @Carrie_the_Red.

Richement arrondi, approfondi avec la version plus résistante de l'amaro à base d'artichaut Cynar, cette boisson élégante et magnifiquement équilibrée était un des premiers originaux de Columbia Room, composé sur place pour un client qui voulait un daiquiri avec Cynar dedans.

Vous pouvez faire un shake traditionnel ici, mais une autre option est un shake sec inversé, dans lequel la boisson est d'abord secouée avec de la glace (pour la dilution et la température), la glace est ensuite filtrée et la boisson secouée à nouveau pour créer une tête plus mousseuse.

De Derek Brown, président de Drink Company et ancien barman en chef du Columbia Room dans le district.

1 once de jus de citron frais

½ once de sirop simple riche (voir NOTE)

Refroidissez un verre Nick and Nora ou un coupé.

Remplissez un shaker aux deux tiers de glaçons, puis ajoutez le rhum, le Cynar, le jus de citron, le sirop simple riche et le sel. Fermer et agiter vigoureusement pendant 10 secondes, puis filtrer dans le verre réfrigéré.

REMARQUE: Pour faire un sirop simple et riche, mélanger 1 tasse de sucre et ½ tasse d'eau dans une petite casserole à feu moyen, en remuant jusqu'à ce que le sucre se dissolve. Portez juste à ébullition, puis éteignez le feu et laissez refroidir. Transférer hermétiquement dans un récipient résistant à la chaleur et réfrigérer jusqu'à refroidissement complet. Il peut être stocké indéfiniment.

Alimentation | Par portion : 150 calories, 0 g de protéines, 16 g de glucides, 0 g de lipides, 0 g de graisses saturées, 0 mg de cholestérol, 150 mg de sodium, 0 g de fibres alimentaires, 14 g de sucre

Recette testée par M. Carrie Allan par courriel à [email protected]

Ceci est un sipper complexe et alcoolisé.

Nous avons trouvé China-China, une liqueur aigre-douce, au lot 13 et Ace Beverage dans le district. Le phosphate acide, qui ajoute de l'acidité sans ajouter une saveur particulière d'agrumes, peut être commandé en ligne.

De l'équipe du bar du Columbia Room à Washington.

1 once de Cocchi Vermouth di Torino

¼ once Bigallet Chine-Chine (voir sommaire)

½ cuillère à café de phosphate acide (voir note)

Cerise à l'eau de vie, pour la garniture

Refroidissez un verre Nick and Nora ou un coupé.

Remplir un verre à mélange de glaçons, puis ajouter le bourbon, le vermouth, la liqueur, l'absinthe et le phosphate acide. Remuer doucement pendant 15 secondes, puis filtrer dans le verre. Garnir d'une cerise à l'eau de vie.

Alimentation | Par portion : 180 calories, 0 g de protéines, 3 g de glucides, 0 g de matières grasses, 0 g de graisses saturées, 0 mg de cholestérol, 0 mg de sodium, 0 g de fibres alimentaires, 3 g de sucre


Chaque fois que des amis barmans viennent en ville, il m'incombe toujours de montrer ce qu'est DC. La première question qu'ils me posent est &ldquoOù nous emmenez-vous ?&rdquo Le DMV regorge de richesses en matière de restaurants et de bars, donc je ne sais jamais exactement comment répondre à cette question. La seule chose que je leur dis, c'est que je ne sais pas, mais nous terminons notre soirée au bar Service.

L'équipe du bar du Service bar, classée parmi les meilleures équipes de bar du pays, sait faire la fête (d'où la fin de la soirée là-bas). Ils sont passés maîtres dans l'art de créer un environnement énergique et de faire en sorte que les cocktails sophistiqués et élevés soient aussi amusants et accessibles. C'est vraiment une forme d'art. Si plus de gens pouvaient le faire, ils le feraient.

Aussi, ne dormez pas sur leur nourriture. De loin l'un des meilleurs poulets frits de la ville. En mars, ils ont lancé FRIED, un pop-up de sandwich au poulet frit qui s'est associé à des chefs de la ville, à commencer par le sandwich au poulet chaud Kevin Tien&rsquos Sichuan. Ils travaillent actuellement avec Opie Crooks de A Rakes Progress.


Scandi Gibson

Un fantastique cocktail salé créé par Avery Glasser

2 onces d'Aquavit
1 once de Cocchi Americano
10 gouttes Bittermens Hellfire Habanero Arbuste
20 gouttes Arbuste de céleri de Bittermens Orchard Street

Mélangez Aquavit, Cocchi Americano, Habanero Shrub et Celery Shrub dans un verre à mélange rempli à moitié de glace. Remuer jusqu'à refroidissement et dilution, environ 20 secondes. Filtrer dans un verre à whisky ou une coupe réfrigérée et garnir d'un oignon cocktail.

Le citoyen respectueux des lois

Ce cocktail de Ryan Gannon de Cure à la Nouvelle-Orléans a remporté le grand prix du concours de cocktails Pama “Are You Indispensable?” en janvier 2014. Cette recette a été présentée dans un article sur Food Republic.

3/4 oz de liqueur de grenade Pama
1,5 oz Hidalgo Napoléon Amontillado Sherry
3/4 onces de jus de citron
1/4 oz de sirop simple (1:1)
4 gouttes Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters

Secouez le tout avec de la glace et doublez-le dans un coupé. Garnir de 4 gouttes de Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters.

Voiture

Une adaptation d'un cocktail datant de 1903 par Jack McGarry de Dead Rabbit Grocery & Grog à New York. Cette recette est parue dans le magazine Wine Enthusiast.

1 once d'absinthe Pernod
1/2 oz Marie Brizard Parfait Amour
1/2 oz de sirop simple
4 tirets Arbuste de céleri de Bittermens Orchard Street
3 onces de champagne Brut Piper-Heidsieck NV
Torsade de zeste de citron pour la garniture

Ajouter le Pernod, le Parfait Amour, le sirop simple et le Céleri arbustif dans un verre à mélange avec des glaçons. Bien mélanger, puis filtrer dans une flûte à champagne. Garnir de champagne. Tournez doucement le zeste de citron sur la boisson pour en extraire les huiles et ajoutez-le comme garniture.

Cocktail de tequila amélioré

Créé par Bobby Heugel d'Anvil Bar & Refuge, The Pastry War et de nombreux autres établissements de qualité à Houston, TX. Cette recette est parue dans le Washington Post.

2 oz de tequila reposado (Heugel recommande Siete Leguas ou Siembra Azul)
1 cuillère à café de liqueur de marasquin
2 tirets Bittermens Xocolatl Mole Bitters
1 trait d'Angostura Bitters
1 cuillère à café de nectar d'agave
Torsade de zeste de citron, pour la garniture

Remplissez à moitié un verre à mélange de glaçons. Ajouter la tequila, la liqueur de marasquin, les deux amers et le nectar d'agave. Remuer vigoureusement pendant 30 secondes, puis filtrer dans un verre à cocktail réfrigéré. Tournez le zeste de citron sur la boisson, frottez le bord du verre, puis déposez-le comme garniture.

Gentlemen’s Nouvelle

Ce cocktail a été créé par David Ortiz, spécialiste des spiritueux et éducateur pour Stacole Fine Wines en Floride.

1 oz Bittermens Amère Nouvelle
2 onces de jus de pamplemousse frais
2 tirets Arbuste de céleri de Bittermens Orchard Street

Agiter vigoureusement, filtrer dans un verre coupé et garnir de vin mousseux. Décorer avec 1/2 meule de pamplemousse.

Sforzando

Créé par Eryn Reece, Miss Speed ​​Rack 2013. Cette recette a été présentée sur Liquor.com.

1 oz de seigle Rittenhouse
3/4 oz Del Maguey Chichicapa Mezcal
1/2 oz de vermouth sec Dolin
1/2 oz Bénédictine
1 tiret Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Versez tous les ingrédients dans un verre à mélange et remplissez de glaçons. Remuer et passer dans un verre coupé. Garnir d'une tranche de zeste d'orange.

La serre

Bridge Lounge , La Nouvelle-Orléans, LA

1,5 oz de gin Schlichte
1/2 oz de liqueur Bittermens Amère Nouvelle
1 once d'eau gazeuse
1/2 oz de jus de citron frais
6 gouttes Bittermens amer au pamplemousse houblonné

Mélanger tous les ingrédients dans un shaker avec de la glace et bien agiter. Filtrer dans un verre à cocktail réfrigéré. Terminez en faisant flotter 1 oz de liqueur d'abricot Luxardo dans le fond du verre et saupoudrez d'une pincée de micro-basilic sur le dessus.

1682

Ce cocktail de style apéritif a été créé par Matty Durgin du Green Russell à Denver, CO.

1,5 oz Pierre Ferrand Curaçao sec
1 oz Bonal Gentiane Quina
1/2 oz de Vermouth Dolin Blanc
1 long tiret Canneberge épicée de la Nouvelle-Angleterre Bittermens

Mélanger tous les ingrédients dans un verre à mélange et ajouter de la glace pilée. Longue agitation. Servir dans une coupe réfrigérée avec un zeste d'orange jeté.

Jane Russell

Créé par le barman new-yorkais Brian Miller, ce cocktail combine deux whiskies de seigle. Cette recette est apparue en ligne dans le Huffington Post.

1,5 oz de seigle de réserve Russell’s
1/2 oz de seigle Rittenhouse
Vermouth Formule Carpano Antica 1/4 oz
1/4 oz de Grand Marnier
1/4 oz de Bénédictine
1 tiret Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Versez tous les ingrédients dans un verre à mélange et remplissez de glaçons. Remuer et filtrer dans un coupe ou un verre à cocktail. Garnir d'un zeste d'orange.

Coucher avec des inconnus

Créé par Maksym Pazuniak, co-créateur de Beta Cocktails. Cette recette est apparue en ligne sur Wine Enthusiast Magazine.

1 oz de Rhum Neisson Blanc
1 oz de liqueur de punch suédois Kronan
1 once de Campari
7 gouttes Citrate de crème d'orange de Bittermens
Torsade d'orange, pour la garniture

Dans un verre à mélange, mélanger le rhum, le punsch et le Campari. Ajouter les gouttes de crème citrate d'orange. Filtrer sur un gros glaçon dans un verre lowball. Garnir d'un zeste d'orange.

Daiquiri freudien

Créé par Jacki Walczak de Sylvain (Nouvelle-Orléans) – parce que parfois une banane n'est qu'une banane et parfois un daiquiri n'est qu'un daiquiri.

2 oz de rhum El Dorado 5 ans Demerara
.75 oz de jus de citron vert
0,5 oz Giffard Banane du Brésil
1 cuillère à café de sirop simple 2:1 (65 Brix)
1 pipette (un compte-gouttes plein) de Arbuste Bittermens Hellfire Habanero

Agiter et servir dans un verre à whisky sans glace (ou une coupe Antoinette si vous le souhaitez).

Le moine amer

Créé par Tom Schlesinger-Guidelli du Island Creek Oyster Bar à Boston, MA, ce cocktail était l'un des cocktails de la semaine dans le magazine Esquire (article complet ici : Cocktail de la semaine : Bitter Monk).

1,5 oz de rhum Old Monk (ou autre rhum brun)
3/4 oz de jus de citron frais
3/4 oz d'Apérol
1 tiret Bittemens ‘Elemakule Tiki Bitters

Monter dans un verre à mélange, ajouter des glaçons, secouer et filtrer dans un verre coupé. Pas de garniture.

La goélette Woodberry

Créé par Matt Ficke de la Columbia Room à Washington, DC.

1 once de tequila d'argent
1 once de Vermouth Dolin Blanc
1/2 oz de sirop simple (ou moins au goût)
1/2 oz de jus de citron
15-20 gouttes Arbuste de céleri Bittermens Orchard Street

Remuer, filtrer dans un coupe et garnir d'un zeste de citron.

Cordonnier au porto blanc

Cette version moderne d'un cordonnier a été créée par Nick Detrich de Cure à la Nouvelle-Orléans (recette via Inside Hook).

3 oz de Porto blanc Portal
1/4 oz de sirop d'orgeat Small Hand Foods
2 tirets Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters

Mélanger dans un shaker. Ajouter 4 à 5 gros glaçons et agiter quelques secondes. Filtrer sur des galets de glace dans un moule julep ou cordonnier et décorer d'un bouquet de menthe et d'amandes confites légèrement battues.

L'âge de la raison

Créé par Han Shan de B-Side à New York, ce cocktail a été nommé l'un des 101 meilleurs nouveaux cocktails 2012 de Gaz Regan.

2 oz de whisky de seigle Michter’s
1/2 oz de Cognac Pierre Ferrand Ambré
1/2 oz de Cocchi Americano
1 généreuse cuillère à café de Chartreuse verte (environ 1/4 oz)
1 généreuse cuillère à café de Chartreuse jaune (environ 1/4 oz)
10 gouttes Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters
1 torsade de citron

Remuer sur de la glace et filtrer dans un verre à cocktail réfrigéré. Faire tourner la torsade autour du bord du verre, puis la jeter.

“Gaz dit : ‘Han a fait des gestes audacieux avec cette boisson, et ils ont bien payé, en particulier dans le cas des Bittermens ‘Elemakule Tiki amers qui, sur le papier, n'ont aucun sens. Dans le verre, cependant, ils jouent du ukulélé tandis que les autres ingrédients dansent comme Uma Thurman et John Travolta dans Pulp Fiction. (via gazregan.com)

Au sud de No North

Ce cocktail de café a été créé par Chris Langston de 1022 Sud à Tacoma, Washington (recette via Imbibe).

1,5 oz de tequila Reposado
1/2 oz de sirop simple (1:1)
1/2 once de Cynar
1 oz de café infusé à froid (Langston utilise un harrar éthiopien)
1 blanc d'oeuf frais
2 tirets Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Mélanger les ingrédients dans un shaker, agiter vigoureusement et filtrer dans un verre à cocktail réfrigéré. Garnir de 2 traits de Bittermens Xocolatl Mole Bitters.

“Rum Row” à l'ancienne

Créé par Dominic Venegas de l'hôtel NoMad, ce cocktail a remporté le concours officiel de cocktails Tales of the Cocktail 2012.

1,25 oz de rhum El Dorado 12 ans
3/4 oz de rhum Banks 5 Island
1/4 once d'eau
1 cuillère à café de sucre muscovado
1 trait d'Angostura Orange Bitters
1 goutte Bittermens Burlesque Bitters
Zeste d'orange navel, pressé et déposé dedans

Placer une cuillère de bar de Muscovado Sugar dans un verre Old Fashioned. Déposez les amers orange et burlesque dans le sucre, ajoutez 1/4 oz d'eau et ajoutez 3-4 cubes de glace. Remuez pendant environ 5-7 secondes. Versez 3/4 oz de rhum Banks 5 Island et 1,25 oz de rhum El Dorado 12 ans. Garnir d'un zeste d'orange navel.

La vrille des 700 chansons

The Shanty à New York Distilling Company, Brooklyn, NY

1,5 oz NY Distilling Co. Perry’s Tot Navy Strength Gin
3/4 oz de jus de citron vert frais
1/2 oz de sirop simple
1/4 oz de sirop de cannelle
5 gouttes Arbuste Bittermens Hellfire Habanero

Agiter et filtrer dans un verre à cocktail réfrigéré.

Les Amaris

Ce cocktail a été créé par Aaron Polsky d'Amor y Amargo comme un grand geste pour reconquérir le cœur de sa petite amie d'alors, Amaris. Lire l'histoire complète ici.

1/2 once de Fernet Branca
1/2 once de Strega
1/2 once de Gran Classico
1/2 oz de vermouth sec Dolin
5 gouttes Bittermens Burlesque Bitters

Remuer, filtrer pur dans un verre à whisky réfrigéré.

Tombe en jachère

Créé par Robin Kaufman de la Toronto Temperance Society (recette via And One More For The Road)

1,75 oz Buffalo Trace Bourbon
1 once d'Amaro Nonino
1-2 cuillères à café de Crème Yvette
2-3 tirets Bittermens amer au pamplemousse houblonné
1 trait d'Orange Bitters Regan’s #6

Mélanger tous les ingrédients sur de la glace et filtrer dans une coupe à cocktail. Flammer un zeste de pamplemousse par-dessus.

Cordonnier de Madère

1½ onces Sercial Madère
½ once de sirop simple
2 zestes d'orange
1 zeste de citron
Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Shake Madeira, simple syrup and peels with cracked ice. Pour contents (including the ice) into a rocks glass. Top with a few drops of bitters and serve with a straw.

Albuquerque Old Fashioned

Created by Tristan Willey while at Amor y Amargo

2 oz Rittenhouse Rye Whiskey
Barspoon of Cane Syrup
3 dashes Angostura Bitters
6 drops Bittermens Xocolatl Mole Bitters
20 drops Bittermens Hellfire Habanero Shrub

Stir with ice and garnish with an orange twist.

Peru Blanco

Another great Pisco cocktail from Boston’s Brother Cleve

1 oz Macchu Pisco
1 oz Bittermens Amère Nouvelle
1 oz Dolin Vermouth de Chambéry Blanc
2 dashes Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters

Regime Change Punch

Colin Shearn of The Franklin Mortgage & Investment Co. in Philadelphia created this punch for one. This recipe appeared on Reuters.com.

1.5 oz Old Grand-Dad Bonded Whiskey
1 oz Fresh lemon juice
3/4 oz Tropical Fruit Black Tea
1/2 oz Lairds Bonded Applejack
1/2 oz Demerara Syrup
1/4 oz Galliano
1/4 oz Honey Syrup
1 c. Allspice Dram
1 dash Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters

Combine all ingredients and shake with ice. Strain into large goblet with fresh ice. Top with 1 oz seltzer. Makes 1 serving.

The Hotel Room Temperature

This recipe appeared in an article au Starchefs.com about room temperature cocktails. It was created by Kirk Estopinal of Cure in New Orleans.

1.5 oz Carpano Antica Vermouth
3/4 oz El Dorado 12 Year Rum
1/2 oz Marie Brizard Orange Curaçao
14 drops Bittermens Xocolatl Mole Bitters
Orange Peel

Combine the ingredients in a rocks glass. Stir and pour between two rocks glasses a few times. Serve in one of the glasses with a peel of orange skin that has been expressed on the glass, but not into the drink. Hang the peel on the glass artfully.

Improved Tequila Cocktail

Created by Bobby Heugel of Anvil Bar & Refuge in Houston, TX, this cocktail recipe appeared in the Washington Post.

2 oz Reposado Tequila (Siete Leguas or Siembra Azul preferred)
1 teaspoon Maraschino Liqueur
2 dashes Bittermens Xocolatl Mole Bitters
1 dash Angostura Bitters
1 teaspoon agave nectar
Twist of lemon peel for garnish

Fill a mixing glass halfway with ice. Add the tequila, maraschino liqueur, both bitters and the agave nectar. Stir vigorously for 30 seconds, then strain into a chilled cocktail glass.

Twist the lemon peel over the drink, rub the rim of the glass, then drop it in as a garnish.

Loose Noose

This stirred bourbon drink was created by Frank Cisneros of Dram in Brooklyn, NY. It appeared in the second edition of “Lush Life: Portraits from the Bar” by Jill DeGroff.

2 oz Bourbon
1/2 oz Sweet Vermouth
1/2 oz Fino Sherry
1/2 teaspoon St. Elizabeth Allspice Dram
2 dashes Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Remuer avec de la glace. Strain into a chilled cocktail coupe. Garnir d'un zeste d'orange.

Diablo Azul

Created by Bob McCoy while at Eastern Standard, Boston, MA

3/4 oz Blanco Tequila (Siembra Azul)
3/4 oz Yellow Chartreuse
3/4 oz Cointreau
3/4 oz Lime Juice
1 dash Bittermens Hopped Grapefruit Bitters

Shake and strain into a cocktail glass. No garnish.

Among Dreams

This Manhattan-inspired cocktail was created by Turk Dietrich of Cure in New Orleans, LA

2 oz Carpano Antica
½ oz Green Chartreuse
½ oz Rye Whiskey
9 drops Bittermens ’Elemakule Tiki Bitters
7 drops Fee Bros. Old Fashion Aromatic Bitters

Combine liquid ingredients and stir with ice. Strain into a chilled cocktail glass.

Northern Lights

Created by Tom Schlesinger-Guidelli, the Northern Lights is one of the signature cocktails at Craigie on Main in Cambridge, MA

1.5 oz Scotch
3/4 oz St. Germain Elderflower Liqueur
1/4 oz Clear Creek Douglas Fir Eau de Vie
1/2 oz fresh lemon juice
1/4 oz fresh orange juice
1/4 oz Demerara syrup (1:1 demerara sugar and water)
2 dashes Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters

Combine Scotch, St. Germain, Eau de Vie, lemon juice, orange juice and syrup in a shaker. Add ice and shake vigorously. Strain into a chilled cocktail glass and garnish with a lemon twist.

Rum Manhattan

Created by Ed Hamilton of the Ministry of Rum, this cocktail was presented at the Diageo “Cocktails Around the World” event at Tales of the Cocktail 2011.

3/4 oz Zacapa Rum 23
1/2 oz Dolin Rouge Vermouth
2 dashes Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Combine ingredients in a mixing glass and fill with ice. Stir until chilled and strain into a cocktail glass. Serve straight up with either a cherry or twist of orange, lemon or lime.

Grito de Dolores

Andy Seymour of AKA Wine Geek created this cocktail, which was featured at Diageo’s “Cocktails Around the World” event at Tales of the Cocktail 2011.

3/4 oz Tanqueray No. TEN
1/2 oz Del Maguey Crema Mezcal
1 dash Del Maguey Tobala Mezcal
2 dashes Bittermens Xocolatl Mole Bitters
Grapefruit Twist for Garnish

Combine ingredients into cocktail shaker with ice. Shake vigorously and strain into a cocktail glass. Garnish with a wide grapefruit twist.

Sadie Hawkins Sling

This bourbon-based tiki cocktail from JBird in New York City is big enough for two!

Photograph: Jessica Leibowitz

1 pineapple
2 dashes Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters
1/2 oz demerara syrup *
3/4 oz John D. Taylor’s Falernum
3/4 oz pear brandy
1/2 oz Rothman & Winter Orchard Apricot Liqueur
1 oz freshly squeezed lemon juice
2 oz pineapple juice
4 oz Buffalo Trace Bourbon

Core pineapple (leaving a few inches of fruit at the bottom to make an oversize vessel). Freeze overnight in a Ziploc bag.

Put a small amount of ice in a cocktail shaker. Add bitters, demerara syrup, falernum, pear brandy, apricot liqueur, lemon juice, pineapple juice, and bourbon.

Shake and strain into the cored and frozen pineapple. Add crushed ice stir with a swizzle stick or long spoon. Add more crushed ice and garnish as desired (pineapple leaves, orange slices, bendy straws, umbrella…)

* To make demerara syrup: heat sugar with water over low in a small saucepan, stirring to dissolve. Laisser refroidir. Garder réfrigéré.

Peru Negro

Created by Brother Cleve, the Godfather of Boston’s cocktail revival

1 oz Macchu Pisco
1 oz Gran Classico Bitter Liqueur
1 once de vermouth doux
1/2 oz Amaro Nonino
2 dashes Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Stir and serve up with an orange twist.

Hiram Bingham

Created by Jay Crabb of the Walnut Creek Yacht Club in Walnut Creek, CA, this cocktail appeared in the July/August 2011 issue of Imbibe Magazine. It is named for the explorer who came across the ruins of Machu Picchu in 1911.

1.5 oz Quebranta Pisco
1 oz Apricot Liqueur (such as Rothman & Winter)
1 oz de jus de citron vert frais
1/4 oz Cane Syrup
2-3 dashes Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters
6 leaves fresh mint, torn
Chilled Brut Sparkling Wine

Combine ingredients in a shaker and fill with ice. Shake until chilled (about 10 seconds). Double strain through a fine-mesh strainer into a chilled flute glass. Garnish with a dried apricot and a mint sprig.

Shandygaff

The Golden Dawn, Auckland, New Zealand (thanks to Jacob Briars for the recipe!)

“A Dickensian marriage of gin, beer and ginger beer, and lemon, finished with outrageously good grapefruit bitters.”

45 mls (1.5 oz) Beefeater gin
90 mls (3 oz) Hallertau No. 1 (The Golden Dawn’s draft house beer, which is similar to a more aromatic, fruity Brooklyn Lager)
90 mls (3 oz) Bundaberg Ginger Beer
Bittermens Hopped Grapefruit Bitters pour garnir

Fill a beer glass with ice, add gin and beer, stir quickly, then top with ginger beer. Finish with 3 lemon wedges and a couple of dashes of Bittermens Hopped Grapefruit bitters atop the glass.

Boston Tea Party (Punch)

From Jim Meehan of New York’s PDT for the Wall Street Journal

1 750 ml bottle Banks 5 Island Rum
18 oz Sencha Green Tea
1 375ml bottle Noilly Prat Dry Vermouth
6 oz St. Germain Elderflower Liqueur
½ oz Bittermens Boston Bittahs

Combine all ingredients and chill in a refrigerator. Serve in a bowl with a large block of ice. Garnish each serving with grated nutmeg. Serves many.

The Smoking Gun

Winner of the 2010 Metropolitan Opera Cocktail Competition
Created by Lynnette Marrero – Peels, NYC

1/4 oz Cio Ciaro
1.5 oz Rittenhouse Rye
1/4 oz Smoked demerara*
1 dash Bittermens Xocolatl Mole Bitters
1 dash Angostura Bitters

Garnish with a flamed orange zest.

* 1 tbsp Lapsong Souchong tea brewed into 8 oz water. Add tea to boiling water and let it steep for 2 hours. Add tea to 8 oz demerara over medium heat. Simmer and reduce. Froideur.

East India Trading Company

Winner of the 2010 Appleton Estate Reserve “Remixology” Bartender’s Challenge
Created by Brian Miller

2 oz Appleton Estate Reserve
3/4 oz East India Solera Sherry
1/2 oz Ramazotti
2 dashes Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Stir & strain into a coupe – no garnish.

Alicante

Winner of the 2010 Tales of the Cocktail Bar Room Brawl
Winning Bar: Drink, Boston
Created by Scott Holliday – Rendezvous, Cambridge, MA

1.5 oz Grand Marnier
1 oz Van Oosten Batavia Arrack
1 oz Noilly Prat Dry Vermouth
2 dashes Angostura Orange Bitters
2 dashes Bittermens Xocolatl Mole Bitters

– Combine all ingredients in double old fashioned glass over a large chunk of ice.
– Stir to incorporate and dilute.
– Orange Twist (expel the oil over drink, discard the twist) and sprinkle salt on the ice cube.

Histoire (from Drink’s Facebook Page): Scott Holliday (from Rendezvous in Cambridge, MA) created this cocktail. Alicante is a city in Spain, located on the southwest coast, on the Mediterranean. It is the capital of the province of Alicante, and one of the fastest growing cities in Spain. The area has been inhabited for over 7,000 years, and was a vital trading port for early civilization. The Alicante is a unique cocktail in that the combination of ingredients allow sweet, salt, bitter & umami to all shine through in one glass. The matching of orange and chocolate balance well with the funkiness of Batavia Arrack.

Cider a la Minute

Created by Heather Mojer – Hungry Mother, Cambridge, MA

1/4 of a Macoun apple, grated
1 pincée de cannelle
1 pinch nutmeg
1/3 oz Becherovka
1/2 oz Velvet Falernum
1.5 oz Ron Zacapa Solera 23

Shake and strain into an ice filled collins glass. Top with 2 dashes Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters and Fevertree ginger beer

Tequila Amargo

When you ask a “barman” what he can do for a bitter tequila drink and this is what he comes up with, you know you’re at the right place. This is a creation from the legendary Fernando del Diego, owner of Del Diego in Madrid. (Jan 16, 2009).

3 of Herradura Reposado Tequila
1 golpe of Creme de Cassis
1 golpe Moet and Chandon Marc de Champagne
1 golpe Punt e Mes
4 dashes Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters

Now, his 𔄛” means a three count, and a “golpe” is a splash… I’d translate it like this:

2 oz Herradura Reposado Tequila
2 bar spoons Creme de Cassis
2 bar spoons Moet and Chandon Marc de Champagne
2 bar spoons Punt e Mes
4 dashes Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters

Stir and serve up in a cocktail glass. Finish with a wide orange peel.

Opaka Raka

Created by Brian Miller as part of the launch of the now defunct Elettaria. It’s a new Tiki classic, featured in Beachbum Berry Remixed (p. 206).

1.5 oz Junipero Gin (if not available, Tanqueray can be substituted)
1.5 oz Donn’s Spices #2 (equal parts vanilla syrup and allspice dram)
3/4 oz Lime Juice
1/4 oz Simple Syrup
1 dash Bittermens ‘Elemakule Tiki Bitters

Shake with ice and serve in a highball glass filled with fresh ice. Garnir d'une rondelle de citron vert.

#42

A summer refresher from the team at Hungry Mother in Cambridge, MA.

2.5 oz Greylock Gin
1/4 oz Dry Vermouth
1/4 oz Honey Syrup
1 dash Bittermens Boston Bittahs

Stir and serve in a coupe glass with a lemon twist.

Right Hand

Created by Michael McIlroy of Milk and Honey and Little Branch in 2007. Executed properly, this cocktail is perfectly balanced with an amazing vanilla finish.

1.5 oz Aged Rum (Matusalem Gran Reserva)
3/4 oz Carpano Antica
3/4 oz Campari
2 dashes Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Stir and serve up in a cocktail glass

The Conference

A play on the Old Fashioned by Brian Miller at Death and Company, 2007. It’s one of those drinks that evolves as the ice slowly melts into the cocktail.

1/4 oz Demerara Sugar Syrup
1/2 oz Rittenhouse Bonded Rye (100 Proof)
1/2 oz Buffalo Trace Bourbon
1/2 oz Cognac
1/2 oz Calvados
2 dashes Angostura Bitters
1 dash Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Garnir
Orange Twist (wide)
Lemon Twist (wide)

Stir all the ingredients aside from the twists in an ice filled shaker glass. Strain into a double old fashioned glass over ice. Add orange and lemon twists.

Latin Quarter

Joaquín Simó reinterprets the classic Sazerac with fantastic results. Death and Company, 2007.

2 oz Ron Zacapa 23 year old Rum
1/2 barspoon Sugar Cane Syrup
1 dash Angostura Bitters
1 dash Bittermens Xocolatl Mole Bitters
3 dashes Peychaud Bitters
Lemon Twist

Rinse
Absinthe (Herbsaint or Ricard)

Fill a double old fashioned glass with ice and a small amount of Absinthe (Herbsaint or Ricard). Stir the rum, sugar cane syrup and bitters in an ice filled shaker glass. Dump the ice from the old fashioned glass and rotate the glass to ensure that the rinse coats the entire inside of the glass. Strain into the glass. Twist lemon peel over the glass and discard (do not put the twist in the glass).

The beginnings of Ago Perrone’s Dolce and Cabana

Dolce and Cabana

Ago Perrone, one of London’s amazing bartenders, created this fantastic cocktail while at Montgomery Place that showcases Cabana Cachaça.

45 ml (1.5 oz) Cabana Cachaça
20 ml (2/3 oz) Lillet Rouge
2 dashes Bittermens Hopped Grapefruit Bitters
2 dashes Bittermens Xocolatl Mole Bitters
5 ml (1/2 barspoon) Simple Syrup
Lemon Twist (discard after twisting)

Stir in a large beaker (like the one in the picture to the right) and strain into a cocktail coupe. Twist and discard lemon and garnish with a fresh cherry.

Second Sip

This is what happened when we challenged Brian Miller, then at Death and Company, to come up with a cocktail that combines scotch, bitters and Fernet Branca…

2 oz Compass Box Asyla Scotch
1/2 oz Carpano Antica sweet vermouth
1/2 oz Cockburn 20 yr old Tawny Port
1/4 oz Fernet Branca
2 dashes Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Stir, strain and serve in a coupe. Please, no garnish!

New England Daiquiri

A modification of a classic cocktail by Joaquín Simó at Death and Company, 2007.

2 oz Ron Zacapa 23 year old Rum
1/2 oz Lemon Juice
2 tsp Maple Syrup
1 dash Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Shake and serve up in a cocktail glass.

Camerone

Created by Paul Clarke while reviewing Bittermens for the Cocktail Chronicles.

2 oz Reposado Tequila (Don Julio)
3/4 oz Amer Picon
1/4 oz Licor 43
2 dashes Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Stir well with ice and strain into a chilled cocktail glass.

Neisson Negroni

Created by Avery Glasser while at Death and Company with Ed Hamilton, the Minister of Rum. Though the contents are remarkably similar to the Right Hand, the different proportions create a remarkably different drink.

1 oz Neisson Reserve Agricole Rum
1 once de Campari
3/4 oz Carpano Antica
1 dash Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Stir and serve up in a cocktail glass with an orange twist.

Chocolate Martica

1 oz Appleton V/X Rum
1 oz Cognac (Courvoisier VS)
1 oz Carpano Antica
1/4 oz Luxardo Maraschino
2 dashes Bittermens Xocolatl Mole Bitters

Stirred and served up in a cocktail glass.

Young Laddie

Joaquín Simó riffs on an Old Fashioned, substituting scotch for the more common bourbon. The resulting drink is extremely complex yet surprisingly refreshing. Death and Company, 2007.

2 oz Bruichladdich “Rocks” Scotch Whisky
1/4 oz Simple Syrup
1 dash Peychaud Bitters
1 dash Bittermens Hopped Grapefruit Bitters

Garnir
Orange Twist (wide)
Grapefruit Twist (wide)

Stir all the ingredients aside from the twists in an ice filled shaker glass. Strain into a double old fashioned glass over ice. Add orange and grapefruit twists.

South of North

A Brian Miller original – crisp, fruity and positively habit forming. Death and Company, 2007.

1 oz Herradura Silver Tequila
3/4 oz St. Germain Elderflower Liqueur
1/2 oz Lime
1/4 oz Simple Syrup
1 dash Bittermens Hopped Grapefruit Bitters
2 oz Champagne (Pol Roger)

Shake all ingredients aside from the Champagne. Strain into a Collins glass filled with ice cubes. Top with Champagne.


2014’s Best New Cocktail Bars In Washington, D.C.

Enjoy bourbon, beer and southern comfort food at Rebellion, a classic American tavern with a new-age feel. Rebellion offers over 50 types of bourbon and whiskey along with a variety of draft beers and signature barrel-aged cocktails. Start off the night with an order of Naw&rsquolins BBQ shrimp or a bowl of chili. Classic entrees include shrimp and grits, drunken rib eye and jambalaya. Rebellion is home to the “Sons of Anarchy” watch party every Tuesday night as well as the Hockey House, where Capitals fans who rock the red can enjoy $3 Molson Canadian cans.

The Pursuit Wine Bar
1421 H St. NE
Washington, DC 20002
(202) 758-2139
www.thepursuitwinebar.com

If a glass of wine helps you unwind, head to the Pursuit Wine Bar where you will find a lengthy list of white, red, rose, sparkling and dessert wines. Not sure which one to try? Order the Standby Flight at the bar and design your own wine tasting from the day&rsquos available selection. The Pursuit Wine Bar also offers signature cocktails like the Sinful Gin, which features Hendrick&rsquos gin, basil, lemon-lime juice and ground pepper, as well as beer. Nibble on Castlevetrano olives, homemade hummus and Naan bread or a seasoned nut medley. The Pursuit Wine Bar is also open for brunch.

Chaplin&rsquos Restaurant and Bar
1501 9th St. NW
Washington, DC 20001
(202) 644-8806
www.chaplinrestaurantdc.com

For a throwback bar that takes you back to the days of silent films, plan a visit to the Chaplin&rsquos Restaurant and Bar. Everything from the décor to the drinks are inspired by the late great star. Try the Tramp, which features bourbon, Benedictine liqueur, Peychaud&rsquos bitters and burnt orange peel, or the Pilgrim, which features a variety of liqueurs plus pineapple and lemon juices. The Asian-inspired menu includes homemade noodles, ramen and even drunken dumplings. The Whiskey-A-Go-Go features pork dumplings, Japanese whiskey and lemon. Happy hour specials include half-priced draft beers, cocktails and wines by the glass.

Red Light
1401 R St. NW
Washington, DC 20009
(202) 234-0400
www.redlightbardc.com

At Red Light, guests will enjoy the best part of the night: dessert. Choose from a variety of decadent treats, like the Black and Tan Donuts, Cheese Fondue for Two or the Milk Chocolate Crunch Cake. Add a sweet cocktail, like the Cake Shake or the Irish Goodbye, and you will be in sugar heaven. Red Light also offers a variety of champagne-inspired drinks like the Gipsy Eyes, which includes vodka, Crème de Violet, Luxardo Cherry liqueur, lemon, lavender bitters and champagne, and the Dirty Shirley, which features your choice of gin or vodka plus Cherry Herring, burlesque bitters, root ginger ale, brandied cherries and cotton candy.

GCDC
1730 Pennsylvania Ave. NW
Washington, DC 20006
(202) 393-4232
www.grilledcheesedc.com

This grilled cheese bar features a variety of sandwiches sure to satisfy your comfort food needs. Order the Bacon Jalapeno Popper Grilled Cheese and savor the taste of four cheese cheddar blend, goat cheese and bacon on butter jalapeno cheddar bread. Or try the Mushroom Melt, which includes Taleggio, sautéed wild mushrooms, caramelized onions and truffle oil on buttered wheat toast. Pair it up with a delicious cocktail, like the DC Honey Dew, which features spicy vodka, honeydew, mint, lemon and lime, or the Ginger Fizz, which includes gin, lemon and ginger beer. GCDC also offers wine and beer.


Washington DC.

The heartbeat of the district’s social scene, our sisters and brothers in the bar, restaurant and coffee industries, are bottling up some feel-good vibes to keep your spirits buzzed.

Who would have thunk it? If you strip down bar design to its most basic elements, focusing instead on outstanding bartending, great conversation and a tailor-made experience, you get something [. ]

Coffee by day and cocktails, beer and wine by night . . . It’s the Bruce Wayne/Caped Crusader of establishments. The name, which pays homage to the District’s past, and [. ]

A cozy neighborhood bar with an open-air layout conducive to conversation with friends and strangers alike. Creatively themed cocktails, fresh ingredients, and an expansive spirit list make for a great [. ]

The Wydown Coffee Bar is a modern take on big city-small town coffee. Serving up down-home baked goods, curated coffee and Midwestern hospitality, this place leaves you wanting to stay [. ]

A European-inspired all-day cafe and bar, off the beaten path of DC’s Dupont Circle neighborhood. Residents specializes in intricately created cocktails, a renaissance of the espresso martini and curated experiences [. ]

As it goes with designing the modern hotel, the LINE D.C. is ahead of the curve. It’s a cunningly constructed multi-purpose communal space, that features a coffee shop, multiple dining [. ]

A badass rooftop, speakeasy, radio station, wellness center and featured restaurant -- American Son -- inspired by its creator’s experiences as a second-generation chinese immigrant in rural Arkansas. All of [. ]

An intimate upstairs bar featuring inventive and classic cocktails, in a fun and funky atmosphere. Dim lighting, curious details and a fondness for sugar cane-distilled spirits make it a unique [. ]

Ordering an old fashioned or cup of joe should have complexity and personality, and be seamlessly executed. Slipstream is delivering that and much more, offering coffee, cocktails and provisions morning, [. ]

Quavaro delivers durable, handmade, high-quality, ethically-made leather goods — what more could you want from a company? Its aviation-inspired weekenders, backpacks, laptop bags, and tote bags are must-haves and the [. ]

Getting a professional shave or trim should be fun, luxurious, curated and draw on classic and modern techniques. Barber of Hell’s Bottom couldn’t agree more, opening its first shop in [. ]

The first of its kind in D.C., the Cotton & Reed distillery is hoping to re-establish rum’s prominence by introducing it as a more versatile spirit than most have come [. ]

Gypsy Sally’s is a nostalgic live music venue and bar stashed away in the District’s Georgetown neighborhood. Anyone with a love of music, past or present will want to come [. ]

Since putting down roots in Seattle, Filson, founded in 1897 by pioneer C.C. Filson, has extended its footprint across the states. With a reputation for producing high quality, tough and [. ]

TCB serves up coffee the right way. with a side of humility and revelry. From the choose-your-own-adventure espressos, multi-roaster menu, salvaged materials integrated into its design, to the mint colored [. ]

Jack Rose is a whiskey bar without an equal in Washington D.C. (or anywhere else really). With 2,687 bottles of whiskey on tap, there’s something for everyone, from the refined [. ]

McClellan’s Retreat is the District’s salute to American History’s most nonchalant General, best known for this trepidatious command approach - a disposition that endeared him to his troops. In the [. ]

A speakeasy vibe that looks hidden and exclusive but feels intimate and sweeping. The menu is playfully descriptive and honest that leaves you without question but always curious for more. [. ]

A tucked-away modern hotel grounded in classic style, sophistication, and great hospitality. Rich wood, accents of auburn, green, gold and grey create a sleek look, in addition to a warm [. ]


Petworth’s Women-Owned Cocktail Bar Opens Soon with Sherry Soft-Serve and a Bubbles Garden

Two women walk into a bar—and change everything. That’s what happened when Himitsu co-owner Carlie Steiner et Anna Bran-Leis, owner of Taqueria Del Barrio, took over the former Hank’s Cocktail Bar space neighboring their Petworth restaurants. The duo have replaced the moody decor with a color blast of mint green, teal, yellow, and pinks (hot and millennial) and turned the back patio into a “bubbles garden.” Dos Mamis, a self-described “good vibes neighborhood cocktail bar,” opens Friday, June 28.

“We’re both looking to do something really fun, really low-key, very neighborhood-esque” says Steiner. Bran-Leis chimes in: “We just want to evoke joy.”

What sparks joy is a personal thing, and so is the bar for Steiner and Bran-Leis. Each brings something different to the 75-seat indoor/outdoor space. Steiner, who runs the lauded cocktail program at Himitsu, is behind the booze and also a “sobrio” menu of non-alcoholic drinks.

“What you’re going to find is no proof, low proof, and a whole lotta proof,” says Steiner. The duo designed the menu to be inclusive for all—including drinks priced at a wallet-friendly $9. “At the end of the day people just want something in their hand to make them feel comfortable, so we want to provide that.”

The Woman-Hattan, a rum-based riff on a Manhattan.

On one end of the potency spectrum you can order a Woman-Hattan, a “pink and pretty” riff on the classic Manhattan with rum, curaçao and grenadine. On the opposite side there’s a Nah-Groni mixed with Seedlip—a popular non-alcoholic spirit—and zero-proof spins on a vermouth and Campari that Steiner created herself. (She’s dubbed the latter “Camparty.”) Both are infused with herbs and botanicals to mimic negroni ingredients. Somewhere in the middle: frozen cocktails like the Buenas Ondas (translation: “good vibes”) with rum, lime, and homemade cold-pressed strawberry-ginger syrup. The team is also playing with Pedro Ximénez sherry soft-serve for those balmy afternoons.

On the garden patio , Bran-Leis will highlight rums from her native Guatemala and a spectrum of sparkling wines, from $9 happy hour bubbles to $70 splurge-worthy bottles. You’ll also find other “bomb, crushable, quaffable” wines, per Steiner, like rieslings (“mother nature’s gift to earth,” she says) and chilled reds. Think a cool, summery Sangiovese—not necessarily rosé. Picnic and ping-pong tables have been replaced with lounge furniture and a Peruvian coin toss game called Sapo.

A “quaffable” Teal Eye cocktail with fresh lime, cold-pressed ginger syrup, and pineapple.

Dos Mamis is named for the greeting—“Hey, Mami”—the two neighbors often give each other in passing. The concept is designed to keep that casual, convivial vibe—definitely more bar than restaurant. A small kitchen will turn out plates of cheese, charcuterie, and snacks like croquettas. But the space, from designer Natalie Park, doesn’t look like your typical cocktail haunt (dark, candlelit). The Dos Mamis say the brightness is intentional to create a safe environment.

“The big thing we want to make clear is that our space is for everybody. We’re going to do that by physically turning the lights up and verbally telling people that. Also by keeping our eyes out and training our staff properly,” says Steiner, who adds that the team will work with Safe Spaces DC for harassment training. “Before we’re thinking about making a drink we’re thinking ‘Is this person safe?’ People don’t do that enough.”

Dos Mamis. 819 Upshur St., NW. Opening Friday, June 28.

Recevez notre “brunchs ce week-end” Newsletter

Les meilleurs petits déjeuners et brunchs à essayer chaque week-end, ainsi que nos histoires culinaires les plus populaires de la semaine.


Six D.C. bars make Esquire’s list of “The Best Bars in America”

Esquire Magazine's 2013 "Best Bars in America" list features 28 dives, pubs and cocktail lounges from coast to coast, hand-selected by cocktail author and historian David Wondrich. The most surprising takeway: Six entries are from Washington D.C. That's as many as from New York City and San Francisco combined. (UPDATE: Here's David Wondrich's commentary on Washington bars.)

Some of these are obvious choices – the Columbia Room is in for serving high-end custom cocktails in a refined atmosphere, and even the bourbon bars of Louisville can't match the enormous whiskey selection at Jack Rose. The Tabard Inn's quirky decor and wonderfully romantic lounge have made it a favorite of Washingtonians for decades, and the cocktail program is wonderful – if in transition after the departure of head bartender Chantal Tseng, who will be in charge of the sherry program at the forthcoming Mockingbird Hill.

I might not put Off the Record or the Round Robin Bar on my "Where You Should Drink Right Now" list, but they earn deserved nods as historic Washington hotel bars. (And Off the Record's John Boswell makes one of the best gin martinis anywhere in the city.)


Voir la vidéo: 2015 Sherry Cocktail Competition (Décembre 2021).